On ose jamais le dire, mais, les querelles féminines sont des guerres perfides et assassines. Suzanne Myre nous montre comment nos petites irritations quotidiennes comme le chignon pièce montée de notre collègue de bureau peut devenir la source de tous nos malheurs.

Humains aigres-doux est un petit traité sur l'intolérance et la superficialité, deux fléaux de notre société.

Suzanne Myre nous y présente, entre autres, une fillette qui jalouse les premiers seins de sa copine, une femme qui, lors d'un souper, ne parle que de son cabanon, un cercle de poètes orgueilleux, un garçon de Saint-Lambert qui s'amuse à torturer son perroquet, un coiffeur meurtrier. Douze nouvelles décapantes qui feront rire à tout coup. Fumeurs pas encore repentis et adorateurs de sushis, prenez garde.
LE PEIGNOIR+NOUVELLES+SUZANNE MYRE+175p+12.95$+ISBN 9782923896083
NOUVELLES D'AUTRES MÈRES+167p+15,95$+ISBN 2922944093
J'AI DE MAUVAISES NOUVELLES POUR VOUS+169p+12,95$+ISBN 9782923896175
MISES À MORT+NOUVELLES+SUZANNE MYRE+176p+21,95$+ISBN 9782922944358
«Quel plaisir! Suzanne Myre pratique
la lucidité.»
Jean Fugère - Radio-Canada

«Humour mordant, cinglant, jouissif au possible.»
Danielle Laurin - Le Devoir
HUMAINS AIGRES-DOUX+NOUVELLES+157p+12.95$+ISBN 9782923896076
Suzanne Myre est née à Montréal-Nord rue Balzac, un jour de l'année 1961, un cri d'effroi aux lèvres mais, fort heureusement, un crayon à la main. Elle a étudié les lettres à l'Université du Québec à Montréal et travaille aujourd'hui à l'hôpital Notre-Dame.

Elle nous revient à l'automne 2014 avec B.E.C. (Blonde d'entrepreneur en construction) inspiré par un charpentier-menuisier célèbre. L'hôpital plein de microbes où elle été archiviste et maintenant brancardière est toujours en toile de fond. Atteinte d'une maladie sacrée, l'esprit mélancolique, elle trempe ses flèches dans le même poison qu'Héraclès.

Suzanne Myre est lauréate du Grand Prix littéraire Radio-Canada et du prix Adrienne-Choquette, finaliste au prix des Libraires et au prix France-Québec. B.E.C. est son septième livre.
crédit photo Sarah Scott
« Il faut absolument découvrir Suzanne Myre
Elle écrit des nouvelles vraiment admirables,
vraiment formidables. »
Marie-France Bazzo, Indicatif Présent.
Une massothérapeute prêche pour l'abstinence télévisuelle, l'absorption de graines de lin et de lait de soya, mais se nourrit pour sa part presque exclusivement de maïs soufflé rose et de Télé-Hebdo. L'alter ego de l'auteure, souffrant d'un acouphène sous forme de klaxon de déneigeuse, se retrouve seul dans un chalet à chercher le vain silence. Dans une nouvelle « grattez et sentez », une jeune fille qui travaille dans un hôpital flirte gentiment, malgré ses attaches, avec un autre employé qui se parfume avec de la racine de gingembre, aphrodisiaque prouvé. Dans «Tendres tendons », la narratrice peste contre le vélo elliptique de son copain en le qualifiant de « monstrueux, inutile, arrogant, anti-décoratif, anti-Feng-Shui, anti-érotique, support à poussière », avant de l'enfourcher et de se déchirer le tendon d'Achille. Le père, grand absent devant l'éternel, joue un rôle important dans certaines nouvelles : une petite fille le projette temporairement dans le personnage de Bobino, tandis qu'une autre choisit de fréquenter un homme qui a deux fois son âge. Les carences de la figure du père sont traitées avec l'humour souverain de Myre, une des rares écrivaines satiristes au Québec.
Deux enfants aux langues curieuses se retrouvent prisonniers d'un poteau gelé. Un chien saucisse est allergique aux pâtisseries. Une jeune femme aspire à trouver son point G alors qu'une autre fuit la réalité dans un monastère. Une fillette est amoureuse de son frère, une autre de sa meilleure amie. Certains personnages de Mises à mort verront leur destinée soudainement modifiée. Rempli de petites fins du monde, Mises à mort dépeint des tragédies quotidiennes, des combats comiques et existentiels. Certes, Suzanne Myre ne prétend pas expliquer l'univers, mais seulement en raviver les cendres, aussi amères soient-elles.
Suzanne Myre adopte dans ce deuxième recueil de nouvelles le point de vue de la fille, parfois même du fils, mais c'est bel et bien de la mère dont il est ici question. Celle qui se laisse courtiser par le voisin qui tond vaillamment son gazon, celle qui encourage sa fille à écrire pendant au road trip en Gaspésie, celle qui parle des heures au téléphone, celle qui change de religion comme on change de sous-vêtements, celle qui termine en cendres sur une pizza aux champignons. Myre s'attaque à la relation qui unit la mère à ses enfants, dans le badinage comme dans le chagrin, dans la sincérité comme dans l'ironie, dans la vie comme dans la mort.

Nouvelles d'autres mères est un livre drôle et touchant qui consacre son auteur comme porte-étendard de l'autodérision espiègle et libératrice.
Vous êtes la femme d'un jeune professeur ambitieux qui est trop prétentieux pour croire que vous avez réellement pu le tromper avec un collègue? Vous êtes aussi une hypocondriaque morveuse et larmoyante dont l'amoureux doit lui chanter la poulette grise pour calmer ses crises existentielles entre un comprimé d'acétaminomachin et une tisane au gingembre? Vous êtes une écrivaine paumée qui cherche l'inspiration dans les parcs et les allées d'épiceries, où vous croisez votre ex avec une arrogante pimbêche que vous qualifiez élégamment de « guerrière Vicking teinte en l'Oréal no 32 » ? Vous êtes le type de fille qui se fait larguer dans un cadre de porte et vous préférez de loin votre chat à tous les hommes que vous ayez jamais connus en ce bas monde, maintenant ou dans une vie précédente?

Ce livre dont vous êtes - ou n'êtes pas! - le héros est le premier opus de Suzanne Myre. Il propose douze nouvelles décapantes, tragicomiques et irrévérencieuses qui exploitent avec brio le terrain fertile des sempiternelles fourberies de l'amour.
DANS SA BULLE + SUZANNE MYRE + ROMAN + ISBN 9782923896397 + 468 PAGES + 19.95$
« Un livre qui se dévore. »
Marie-France Bazzo - 98.5FM

« Un must à lire. »
Nathalie Petrowski - Twitter
« Un roman fascinant. »
Lorraine Pintal - Vous m'en lirez tant

« On pose ce roman qu'une fois terminé. »
Caroline Montpetit - Le Devoir
« Émouvant. »
Danielle Laurin -Elle Québec

« Un humour mordant »
Élyse Marquis - 107.3 FM
Un hôpital, c'est comme un petit village doté d'une route principale, où tout le monde finit par se croiser sans le vouloir. Il n'y a pas que les
malades pâlichons en posture cercueil-pédic dans les unités de soins prolongés. Miss Gratteux rêve de gagner à la loterie, le plombier-joaillier
présente ses bijoux à la foire d'artisanat des employés et le gériatre timide, qui arrive de la Côte-Nord, fait rêver l'infirmière-chef. Mélisse,
elle, ses paroles s'écrivent dans des phylactères et elle survit à son travail en nageant.

Illustration de la touchante faillibilité des humains, Dans sa bulle est également un livre sur l'importance du père dans la vie d'une femme et
une lunette d'approche qui nous permet de poser un regard sur le microcosme d'un hôpital, un lieu de toutes les découvertes. Les médecins
ont-ils tous fait le serment d'Hippocrate ? Que dire de L'affaire du doigt ? Et de la tentative de meurtre à l'épluche-patates ? Certains
passages pourront vous faire rougir comme une pivoine.
«Mon entrepreneur à moi, il lit de vrais livres, parfois au complet, sait cuisiner un délicieux saumon en papillote, passe l'aspirateur sous son lit, lave ses draps aux deux semaines et fait du jogging en écoutant sur son iPod de vieilles émissions radiophoniques. Parce que oui, il se tient en forme et court, pas seulement autour du pâté de maison mais jusqu'au chantier le plus près (à 12 kilomètres), comme s'il s'en ennuyait ou qu'il craignait qu'il ne s'effondre pendant les week-ends. Ça lui fait des cuisses d'enfer alors ça vaut le coup de laisser l'œil se promener par-delà le mollet ; l'ascension du regard n'est pas (encore) interrompue par un monticule abdominal disgracieux. Bien entendu, cela met en relief ma paresse personnelle quant à la nécessité d'entretenir aussi régulièrement que lui mon corps guetté par la dégradation mais comme j'aspire à une vieillesse sereine où je me laisserais ratatiner avec sérénité, je compense en musclant mon cerveau par des prouesses cruciverbistes qui le rendent jaloux, lui qui est même incapable de repérer un seul mot dans la grille des mots mystère. À chacun ses talents.»

Histoire d'amour qui nous fait voyager tant au Mexique que dans les routes en lasso de la géographie du cœur ce roman raconte les couples qui se font et se défont, ceux que nous voudrions devenir, ceux que nous ne serons jamais, ceux que nous deviendrons peut-être. Désabusé et sans dévotion ce roman en clair-obscur est à la fois triste et drôle, lyrique et hérissé.
B.E.C. + SUZANNE MYRE + ROMAN + ISBN 9782923896366 + 336 PAGES + 29.95$